Armand Lanoux

- "À vous la main."

Table de travail - Chelles, 1947
L'académie Goncourt a tenu une place importante dans la vie d'Armand Lanoux.
Il obtenu le prix Goncourt en 1963 pour son roman "Quand La Mer Se Retire"
Il y a été élu en 1969, en remplacement de Louis Aragon, démissionnaire. Il allait en devenir le secrétaire général en 1971. 
 
Interview après son élection à l'académie Goncourt - 1969.
C'est avec un plaisir non dissimulé qu'il répond à sa première interview en tant que jeune académicien.
 
Dans l'exercice de ses fonctions à l'académie: annonce du lauréat.
Il lui appartenait chaque année d'annoncer le résultat dans une belle cohue !  En principe il prenait grand soin de se dominer et de sourire largement à la presse en toute circonstance... enfin presque !  
(20 premières secondes)
 
Quelques réactions à sa mort
Hervé Bazin: " Je suis bouleversé. Je perds un ami de quarante ans. C'était le seul et dernier témoin qui me reliait à ma mère puisqu'il l'avait connue et qu'il exerçait sur elle un curieux don de persuasion. C'est tout un pan de mon passé qui s'écroule. Mais c'est aussi une grosse perte pour nous et pour l'Académie Goncourt tout entière dont il était l'administrateur numéro un." 
 
François Nourissier: " C'est un coup très rude pour l'Académie Goncourt. Je viens de relire son dernier livre paru, il y a à peine deux semaines, L'affaire Steinheil, et ce qui me frappe et ce que je ne peux m'empêcher de trouver surprenant c'est que l'œuvre survit à un écrivain."
 
Jean d'Ormesson: " Armand Lanoux était depuis de longues années un ami dont j'admire le talent d'écrivain et la générosité d'homme; Sa mort est certainement un appauvrissement pour l'Académie Goncourt, pour la littérature française et la culture internationale. Il avait des activités innombrables et ne refusait aucune tâche, qu'il s'agisse de la défense du droit des écrivains et des droits de l'homme tout court ... Surtout c'était un grand écrivain."